SantéMésothérapieQuels sont les danger d'une radiofréquence pour cellulite ?

Quels sont les danger d’une radiofréquence pour cellulite ?

De nos jours, un phénomène prend de plus en plus d’ampleur dans notre vie, qui est l’excessive importance accordée à notre image. Ce nouveau phénomène est le fruit d’une idéalisation de l’apparence et d’une survalorisation de cette dernière. Les réseaux sociaux, les couvertures des magazines affichant des mannequins au corps parfait. Les critiques qu’on reçoit, notamment en cas de prise ou de perte de poids. Tous ces facteurs nous rendent obsédés par notre physique. La cellulite, qui autrefois ne dérangeait pas plus que ça, est devenue aujourd’hui une véritable source de plusieurs complexes.

La cellulite : de quoi on parle ?

La cellulite est un phénomène physique qui concerne certaines personnes et pas d’autres. Il consiste en une accumulation disgracieuse des gras dans les tissus adipeux, causant ainsi leur déformation. Sur le plan visuel, la cellulite apparaît comme une irrégularité au niveau de la peau, et par son aspect lâche et peu tonique. C’est le résultat d’une répartition non homogène des graisses et leur localisation dans un endroit plus qu’un autre.

La cellulite peut être causée par plusieurs facteurs, notamment le facteur héréditaire. En effet, chez certaines familles, la cellulite est transmise de génération en génération. Il y a également le facteur des fluctuations hormonales, en particulier chez les femmes.

Ce phénomène constitue un désagrément pour une grande majorité de personnes, qui préfèrent s’en débarrasser par n’importe quel moyen, pour avoir un corps et une peau plus fermes.

Radiofréquence cellulite : qu’est-ce que c’est en fait ?

La radiofréquence compte parmi les moyens inventés aujourd’hui pour venir à bout de la cellulite. Cette technique consiste à créer des vibrations qu’on exerce sur la partie à traiter pour pouvoir permettre une répartition homogène des graisses. Elle permet par la même occasion d’apporter des bienfaits pour la peau.

Les ondes électromagnétiques émises par la radiofréquence, s’infiltrent directement dans les couches profondes de l’hypoderme, elles créent une source thermique qui va agir sur l’amas de graisses, sans causer des brûlures sur la surface externe de la peau. La chaleur produite varie de façon générale entre 65° et 75°, et elle est indolore, car à l’extérieur de la peau elle est nettement inférieure.

Pour réussir une séance de radiofréquence, il faut tenir compte de deux paramètres importants qui sont, le maintien suffisamment longtemps de l’appareil sur la zone à traiter, et aussi s’assurer que la chaleur interne produite dépasse les 65° afin qu’elle puisse effectivement agir sur la graisse accumulée.

Dans la liste suivante, nous allons citer les parties du corps humain, qui font le plus souvent objet de séances de radiofréquence contre la cellulite. Ces parties sont :

  • Les cuisses ;
  • Les fessiers ;
  • La culotte de cheval qui touche les hanches ;
  • La partie de l’abdomen.

Quels sont les dangers possibles d’un traitement par radiofréquence contre la cellulite ?

Comme tout procédé médical fonctionnant à base de radioactivité, certains risques peuvent exister lorsqu’une personne suit un traitement à base de radiofréquence pour se débarrasser de la cellulite. Même si, avec le progrès technologique qui touche tous les domaines de la vie et notamment la médecine. Les risques de danger de la radiofréquence sont aujourd’hui extrêmement infimes.

Il faut absolument veiller à faire ces séances chez un médecin spécialiste, qu’il soit dermatologue ou encore chirurgien esthétique, et de ne jamais les pratiquer chez les esthéticiennes, même si ces dernières ont suivi des formations dans ce domaine.

Le principal danger qui peut apparaître est le risque de brûlure, notamment quand la chaleur interne dépasse les 75°, des lésions peuvent alors apparaître sur la peau. Autre reproche que certains médecins et notamment les oncologues font à ce type de thérapie, est le risque cancérigène qu’il présente. En effet, des études ont démontré qu’il y aurait un lien entre la radiofréquence pour cellulite et le risque d’avoir un jour un cancer de la peau. L’étude a concerné des personnes qui ont suivi ce traitement et qui sont aujourd’hui atteintes par ce type de cancer.

Des contre indications existent pour limiter les risques et les effets indésirables de la radiofréquence. Le patient ne doit pas comprendre un dispositif électronique dans son corps, comme les pacemakers, ou encore avoir un relâchement important de la peau, en particulier après une grosse perte de poids.

plus de posts ?