CryptomonnaieRetour sur les spécificités du réseau Quorum blockchain

Retour sur les spécificités du réseau Quorum blockchain

Au vu de la très grande popularité des cryptomonnaies qui ne cesse d’augmenter avec les systèmes actuels, de plus en plus de nouveaux modèles de cryptos émergent avec plus ou moins de réussite et d’engouement. Nous parlerons dans ce qui suit plus particulièrement de la Quorum blockchain, de ce que comprend cette dernière comme particularités, des manières de l’utiliser ainsi que de sa position actuelle dans le domaine.

D’où vient la blockchain Quorum et à quoi peut-elle servir ?

Quorum est à la base une plateforme de blockchain privée qui a été mise en place comme soft fork de l’Ethereum par JP Morgan Chase qui se trouve être une structure financière extrêmement développée dans le secteur. En gardant comme base les principales spécificités de l’ETH, le quorum a tout de même ajouté ses propres options à l’image de :

  • La création de réseaux privés ;
  • La confidentialité des échanges ;
  • Un haut débit de transaction.

Ajoutons à cela que Quorum reste une création en open source, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un programme web ouvert auquel peut contribuer n’importe quel autre développeur. Ayant comme base l’Ethereum, le Quorum présente le même langage de programmation à savoir Solidity qui est déjà connu par les nombreux utilisateurs de la crypto. Il en va de même pour les devises ou encore les jetons créés sur le projet qui seront compatibles avec les normes appliquées par l’ETH.

Différences avec l’Ethereum

La principale différence entre l’Ethereum et le Quorum reste le fonctionnement du second sur la preuve d’autorité ce qui n’est pas le cas du premier. En effet, si le but du Quorum était de renforcer le niveau de sécurité de l’ETH, ce dernier avait également pour but de rester neutre et à part. C’est notamment pour cette raison et l’ampleur bien plus importante du réseau de l’Ethereum que ce dernier ne comprend pas de privatisation des transactions à l’inverse du Quorum.

Source d’affiliation

Si le système reste en open source, il reste la propriété actuelle de ConsenSys qui met par ailleurs en place plusieurs applications de suivi afin de faciliter l’intégration du programme chez d’autres entreprises. Parmi les applications en question, on pourra retrouver Paiements Codefi qui offre la possibilité de procéder de façon plus fluide à des paiements en ligne ou encore Tessera qui aide à mieux gérer les transactions.

Précisions sur le fonctionnement du Quorum et son utilisation

Les personnes qui utilisent Quorum peuvent mettre en place des réseaux sécurisés qui prennent pour base des autorisations où les nœuds acceptés sont les seuls à pouvoir joindre le système. Dans une lignée similaire, si les informations de transaction sont visibles sur l’Ethereum, Quorum offre la possibilité de gérer qui peut voir ou pas ce type de données.

En ce qui concerne la vitesse de transaction du réseau, celle-ci reste sur une moyenne de 15 échanges à la seconde, ce qui est un chiffre encore supérieur à ce que peut afficher l’ETH. De plus, étant donné que la plateforme de blockchain permet d’accéder à des réseaux privés, cet aspect est entièrement personnalisable.

plus de posts ?