SantéMésothérapieQue faut-il savoir avant de faire une mésothérapie ?

Que faut-il savoir avant de faire une mésothérapie ?

La médecine esthétique a trouvé pour vous la solution idéale pour vos problèmes de peau, nommée : la mésothérapie. On vous rassure tout de suite, cette technique ne va ni vous gonfler les lèvres ni vous donner le genre de résultat « fake » que vous détestez. Elle vous permettra simplement de donner un regain d’énergie à votre peau grâce à quelques injections locales et superficielles. Souvent, les gens hésitent à sauter le pas, car ils ont peur que ça leur fasse mal. Voilà donc pourquoi nous avons réuni tout ce qu’il faut pour que vous soyez fixé.

Comment se fait la séance de mésothérapie ?

Il est important que vous sachiez exactement comment cela va se passer pour vous préparer à ce que vous allez potentiellement ressentir. Alors en premier, dites vous bien que cela va durer entre 20 et 30 minutes selon ce qu’il y a à traiter. Par la suite, votre médecin choisira l’une des deux techniques d’injection existantes. La première est manuelle et où le professionnel injectera les produits avec une seringue contenant une courte et petite aiguille qui pénétrera par intermittence au niveau de la peau de manière très rapide et évidemment sans dépassement de la barrière graisseuse. En ce qui concerne la deuxième méthode, c’est la méthode dite automatique. Pour cette technique, c’est un injecteur électronique qui sera utilisé. Ce dernier est nommé « méso-perfuseur ». Il est est utilisé à la place de la seringue pour faire la distribution du produit au niveau de la zone à traiter par une légère pression. Il est inutile d’être effrayé. Il est effectivement question d’aiguille dans les deux cas, mais soyez certain qu’il ne s’agira que de toutes petites aiguilles avec un diamètre très fin. Il faut être réaliste, vous allez sûrement ressentir quelque chose et ça ne sera pas vraiment agréable, mais ce n’est pas douloureux pour autant. Même si vous êtes plutôt sensible, vous trouverez ça largement supportable. Nous vous conseillons de penser à la belle peau que vous aurez à la fin. Cela vous aidera à prendre votre mal en patience. Toutefois, si tout ceci ne vous rassure pas, et que vous avez toujours peur que ça vous fasse mal, demandez à votre médecin de vous appliquer une crème anesthésiante. Ainsi, vous aurez la garantie de ne rien ressentir.

La douleur fait-elle partie des effets secondaires de la mésothérapie ?

Contrairement à un grand nombre de techniques utilisées dans la médecine esthétique, la mésothérapie est de loin la seule avec peu d’effets secondaires et des complications quasi-inexistantes. Cependant, même si cela n’arrive que très rarement, il est primordial d’en être informé pour pouvoir l’apprivoiser et savoir réagir au cas où ça vous arriverait. L’effet secondaire le plus fréquent se résume uniquement en de petites rougeurs sur la peau qui restent quelques heures, mais qui finissent par s’estomper. Sinon pour les peaux les plus fragiles, ce sont de petits bleus appelés ecchymoses qui apparaissent. Ceux-là disparaissent au bout que quelques jours. Maintenant, pour ce qui est des complications qui sont beaucoup plus rares, il s’agit le plus souvent d’hématome et de légères douleurs aux niveaux des endroits d’injection. Dans certains cas dit « plus graves », il peut également y avoir certaines réactions allergiques, ou dans des cas extrêmes des infections bactériennes, des nodules, des granulomes ou encore des réactions inflammatoires. Toutefois, il est inutile de vous affoler. Ces derniers ont très peu voire aucune chance de vous arriver si vous faites les choses convenablement, en d’autres termes :

  • Parlez-en à votre médecin avant l’intervention ;
  • Faites tous les tests qui vous seront demandés au préalable ;
  • Signalez absolument toute allergie ou pathologie ;
  • Choisissez un praticien connu et avec une bonne réputation, etc.

Quelles sont les contre-indications de la mésothérapie afin d’éviter tout problème ?

La mésothérapie présente beaucoup de bienfaits, qu’elle soit esthétique ou médicale. Il faut savoir que le plus souvent, cela donne de très bons résultats. Toutefois, afin d’éviter d’avoir mal ou d’avoir des complications, prenez le temps de confirmer que vous ne vous trouvez pas dans un état ou cette technique est contre-indiquée, comme par exemple des infections cutanées en cours, des pathologies non stabilisées, des allergies à certains produits utilisés ou encore une infection cutanée.

plus de posts ?