SantéPourquoi prévoir une assurance vie ?

Pourquoi prévoir une assurance vie ?

L’assurance vie est un contrat qui permet d’effectuer un placement financier intéressant qui présente de nombreux avantages. Toutes les personnes qui se servent de ce système d’épargne finissent par l’apprécier. Il est tout à fait normal de connaître les raisons pour lesquelles il faut y souscrire avant de se lancer. Voici donc, pourquoi il faut prévoir une assurance vie.

Le fait de prévoir assurance vie permet de constituer un patrimoine sur le long terme

L’assurance vie est un élément attractif et pertinent quand il est question de se constituer un capital ou patrimoine à long terme. Avec cet outil, vous avez différents supports disponibles pouvant vous permettre d’investir en tenant compte de votre profil de risque et votre horizon de placement. En prévoyant une assurance vie, vous constituer une épargne sur le long terme à travers le versement de prime. Ceci est l’un des principaux objectifs d’une telle cotisation.

En effet, l’assuré verse des primes qui constituent une créance auprès de l’assureur. C’est pour cela que cette garantie est considérée comme un produit d’épargne. Lorsque vous choisissez de prevoir assurance vie, cela peut vous servir au cours de votre retraite. Ainsi, vous aurez à ce moment de quoi prendre soin de vous financièrement. C’est une excellente alternative pour compléter ses revenus. Vous avez la possibilité de retirer régulièrement de l’argent ou de transformer votre capital en rente viagère.

A découvrir également  Comment soulager une douleur à l'oreille ?

Opter pour une assurance vie vous donne des avantages fiscaux

Les bienfaits de l’assurance vie résident aussi dans la fiscalité des produits que sont les plus-values et les intérêts. En effet, les produits ne sont soumis à imposition qu’en présence de retrait partiel ou total. Au cours du rachat d’un contrat, l’imposition sur les produits variera en fonction de votre situation fiscale. En dehors de conditions particulières, les prélèvements sociaux sont dus.

Il faut également noter que la fiscalité applicable varie en fonction de la durée du contrat. Avec un contrat d’assurance vie, vous pouvez effectuer un retrait (rachat) partiel ou total à tout moment. De plus quand vous optez pour un retrait partiel, le contrat est maintenu et n’est pas clos. L’assurance vie vous permet aussi d’accéder à une gamme de fonds d’investissement (fonds euros, Unités de compte).

L’assurance vie est l’outil de transmission de patrimoine idéal

Avec un contrat d’assurance vie, vous êtes libre de désigner les bénéficiaires. En cas de décès du souscripteur, la transmission de capital aux bénéficiaires est déclenchée. C’est un moyen idéal pour transmettre votre patrimoine aux personnes voulues. Vous pouvez choisir comme bénéficiaire :

  • le conjoint ou la conjointe,
  • les héritiers (descendance),
  • un proche parent, etc.
A découvrir également  Comment soignez le mal de hanche ?

Sa fiscalité avantageuse et la liberté de choisir qui bénéficiera de votre épargne, font de cette assurance l’une des plus appréciées par les particuliers. D’un point de vue successoral, le dénouement du contrat est en effet très bénéfique. Ceci est valable pour les droits de succession. Dans ce cas, le contrat jouit d’un abattement et d’un taux spécifique.

L’assurance vie est un produit modulable, vous avez parfois la possibilité d’y changer certaines choses. Vous avez par exemple le choix des bénéficiaires qui n’est pas irrévocable sauf en cas d’exception. Avec certaines compagnies d’assurance vous pouvez modifier le nom des ayants droit désignés. Il est également possible d’opter pour diverses clauses qui vous permettent de respecter des schémas de succession conventionnels.

Quelle fiscalité pour une assurance-vie ?

Nous vous l’avons dit, une assurance-vie donne le droit à des avantages fiscaux. Mais, comment fonctionne une assurance vie du point de vue de la fiscalité sur les intérêts ?

Vous devez savoir que depuis 2017, votre contrat est soumis au PFU. Il s’agit du prélèvement forfaitaire unique. Il va s’appliquer au moment du retrait des fonds que vous avez sur votre assurance-vie, et cela, que le retrait soit partiel ou total. Le pourcentage prélevé diffère en fonction de l’ancienneté de votre contrat.

  • Si vous faites un retrait 8 ans après l’ouverture de votre assurance-vie : le PFU est de 7,5 %
  • Si vous faites un retrait 8 ans avant l’ouverture de votre assurance-vie : le PFU est de 12, 8 %
A découvrir également  Les manières de soulager la douleur lombaire

Attention, vous serez également soumis aux prélèvements sociaux. Ces derniers se montent à 17,2 %.

À titre d’information, si c’est votre partenaire qui venait à profiter de votre assurance-vie suite à votre décès, il n’aura pas à payer de droit de succession. C’est donc plutôt intéressant. Par contre, pour les autres bénéficiaires, ils seront taxés à 20 % au-delà de 150 000 euros, si vous avez versé de l’argent avant 70 ans. Un versement au-delà de 70 ans et c’est un forfait de 30 500 euros qui sera appliqué.

plus de posts ?