CryptomonnaieOracle de la blockchain : à quoi-sert-il ?

Oracle de la blockchain : à quoi-sert-il ?

Avec la création du Bitcoin, nous avons eu aussi une technologie révolutionnaire qui est celle de la Blockchain. Dans leur intention de créer une technologie qui permet de faire des échanges sans autorité centrale, ils ont créé une technologie hyper sécurisée.

La plupart des informations présentes dans la Blockchain ne peuvent pas sortir. Cette technologie a un défaut, c’est qu’elle ne peut pas recevoir d’informations du monde extérieur, elle doit souvent avoir recours à d’autres moyens pour le faire. C’est pour ça que les oracles ont été créés, pour être un pont entre le monde réel et ce qui se trouve dans la Blockchain.

Qu’est qu’un oracle de blockchain ?

La blockchain est une technologie qui permet de faire des échanges de devises et d’informations, mais aussi de les stocker. Toutes les opérations qui sont faites dans la Blockchain sont vérifiées et contrôlées par les différents acteurs qui participent à sa gestion.

Les informations ainsi que les transactions sont très sécurisées et il n’est pas possible de les faire circuler en dehors du système. Ce qui peut être un avantage pour éviter le piratage et donc de perdre des informations sensibles et aussi un inconvénient parce qu’il n’est pas possible d’intégrer des informations de l’extérieur.

C’est d’ailleurs pour ça que l’oracle de Blockchain a été créé. Il sert principalement à collecter des informations du monde extérieur pour l’intégrer dans la Blockchain. Ces informations sont généralement en relation avec les smart contrats de la Blockchain et peuvent avoir des origines différentes. Comme ça, la Blockchain s’enrichit avec des informations sans pour autant mettre en péril celles qui y sont déjà présentes.

Le fonctionnement des oracles est très simple, ils collectent des informations du monde réel comme les données météorologiques, les résultats sportifs ou tout ce qu’il y a en rapport avec le trafic aérien. En gros, les oracles doivent injecter des informations auxquelles la Blockchain ne peut pas accéder.

Ils doivent aussi vérifier si les sources d’informations sont totalement fiables pour aider les smart contracts à prendre de bonnes décisions. Il existe plusieurs types d’oracles et chacun a une mission bien particulière.

Quels sont les types d’oracles ?

En tout, il existe 4 types d’oracles dans le monde :

  • Les oracles logiciels ;

  • Les oracles physiques ;

  • Les oracles sortants ;

  • Les oracles prédictifs.

Les oracles logiciels sont ceux qui collectent directement des informations qui sont disponibles sur Internet. Les principales sources de ces informations sont des sites web qui doivent être vérifiés par l’oracle logiciel.

L’oracle physique quant à lui, envoie directement des informations du monde réel. Ce ne sont généralement pas des logiciels, mais plutôt différents capteurs ou puces qui permettent par exemple de connaître l’emplacement de certaines choses.

Ces deux types d’oracles sont considérés comme des oracles sortants, parce qu’ils intègrent des informations dans la Blockchain. Il existe aussi les oracles sortants qui se chargent de transférer des informations de la Blockchain au monde extérieur. Les oracles prédictifs, comme Augur et Gnosis, utilisent la sagesse des foules pour déterminer des résultats futurs.

plus de posts ?